A quelques jours du choc, le XV de France ne rassure pas

Ce dimanche, les bleus ont affronté la rugueuse mais faible équipe de Géorgie, bien que le score soit flatteur pour les Français (41-15). Face à de valeureux géorgiens avec beaucoup d’impacts, venant de leur 8 devants, les bleus n’ont tout simplement pas réussi à imposer leur jeu. Retour sur une prestation qui inquiète à quelques jours du choc face aux All Blacks.


Crédit Photo : Icon Sport


Des Bleus de nouveau martyrisés devant

La France, comme la semaine dernière face à l’Argentine, a été énormément dominée par les avants adverses. Les Géorgiens ont offert une énorme lutte, et à chaque regroupement les Français ont été pris par la puissance des Lelos. Même dans le jeu courant, les avants français ont peiné à trouver de l’avancée, à l’image d’un Cyril Baille neutralisé qui n’a pas réussi à rayonner comme à son habitude.

La seule réelle satisfaction pour les avants se trouve dans la conquête en touche qui a permis de faire la différence dans ce match. Avec deux essais sur maul par Peato Mauvaka, qui s’est montré à son aise après la blessure prématurée de Julien Marchand, incertain pour le choc de ce samedi.



Le joueur : Macalou peine à s’imposer

Le couteau suisse du Stade Français, Sekou Macalou, peine à s’imposer à l’échelon supérieur. Lui, qui apporte tant à son club que ce soit offensivement ou défensivement, se montre bien à son aise avec le XV de France. Cependant, il se montre très moyen, en attestent ses nombreux ballons perdus pendant le match et ses erreurs évitables, comme sa passe complètement ratée sur un coup de pied géorgiens.



Des éclairs comme motifs d’espoirs

La France s’est peut-être montrée très inconstante, mais elle a tout de même montré certaines belles séquences de jeu, avec à la clé 6 essais dont un doublé de Damian Penaud qui s’impose de plus en plus sur l’aile du XV de France. Mais, pour espérer s’imposer face à la Nouvelle-Zélande, il faudra être bien plus constant et régulier dans le match, sous peine d’être dévalorisé par leur attaque.



La question : Les Bleus vont-ils pouvoir réaliser l’exploit ?

Malgré cette prestation, on peut continuer d’y croire, car on a aussi vu les limites des All Blacks face à l’Irlande, qui a réalisé l’exploit du week-end (29-20). Les Irlandais ont trouvé la recette pour faire tomber les Néo-zélandais, qui est de tenir un maximum le ballon (61% de possession) et d’imposer un énorme défi physique. Mais malgré tout ce travail, les All Blacks ont bien failli remporter ce match. Cette défaite n’est pas forcément un bon signe pour la France, car la dernière fois que les Blacks ont perdu deux fois d’affiler face à des équipes de l’hémisphère nord était avant le 21ème siècle. Une statistique qui fait mal avant ce match mais qui pourrait rendre cette rencontre encore plus exceptionnelle. De plus, cela fait 21 ans que les français attendent de battre les Blacks à domicile, une éternité. Les statistiques donnent donc largement vainqueur les Kiwis mais c’est dans ces moments-là que nos français sont capables du meilleur, quand on ne les attend pas.

8 vues0 commentaire