Alexis Pinturault réalise l’exploit et remporte le gros Globe de cristal


Crédits : @Media365


Le skieur français, sur les pistes de Lenzerheide, en Suisse, a remporté le 20 mars 2021 le gros Globe de cristal, ainsi que le petit Globe dans la discipline du slalom géant. En effet, cette victoire, lui rapportant 100 points au classement, l’a placé devant le second, le suisse Marco Odermatt de 107 points. Les résultats du dimanche n’avaient donc plus d’influence sur l’ordre du haut du classement. Malgré tout, pour finir en beauté, Alexis s’est positionné second de la dernière course de la saison. Sa première place est donc indiscutable.


Il est donc sacré meilleur skieur alpin du monde sur la saison 2020-2021. Cela faisait plusieurs années qu’il poursuivait cet objectif, mais avait sur sa route une des plus grandes légendes du ski, l’autrichien Marcel Hirscher. Or, depuis 2019 et sa retraite, la voie était enfin libre pour accéder au titre le plus reconnu du ski, et Alexis Pinturault n’était pas le seul à désirer ce Globe.


Cette saison, Pinturault et Odermatt ont joué le face-à-face tout l’hiver. Le premier avait commencé la saison pied au plancher, devançant rapidement le suisse. Par la suite, Odermatt, profitant des performances moins éclatantes après les championnats du monde (à ne pas confondre avec la coupe du monde dont nous parlons ici), gagnait progressivement des points au classement, laissant parler sa jeunesse et son aise dans les descentes. Samedi, avant la course, seulement 31 points séparaient les leaders de la coupe. La performance de Pinturault ce weekend est donc un signe de son expérience accumulée, lui donnant la capacité de briller et de surmonter la compétition.


Dans le ski français, ce succès place le français comme l’un des rares à réussir ce qui est qualifié d’exploit. Seuls trois skieurs tricolores l’ont réalisé avant lui. Jean-Claude Killy en 1967 et 1968, Michèle Jacot en 1970 et Luc Alphand en 1997. Afin d’asseoir un peu plus sa place de légende du ski français, Pinturault a annoncé que le grand challenge des prochaines années pour lui serait de viser l’or aux Jeux Olympiques. On imagine donc que sa préparation pour l’édition de 2022 à Pékin sera empreinte de cette motivation.

6 vues0 commentaire