Brexit #1 : un accord difficile

Le Brexit approche, la date du 29 Mars prend une lueur de plus en plus inquiétante : soft Brexit, hard Brexit, no deal, l’incertitude règne. Les Britanniques inquiets, le parlement divisé, Theresa May attaquée de toutes parts, l’Union Européenne intransigeante…. Le Brexit, un problème insoluble ?

En échange ce semestre à Belfast, en Irlande du Nord, je me propose de vous faire un compte-rendu du Brexit. Chaque semaine, je vous ferai découvrir un aspect de cet évènement « historique » avec un focus plus particulier sur l’Irlande du Nord. Marquée par près d’un siècle de tensions, toute modification du fragile équilibre des forces est une menace de rechute.

Brexit #1 : un accord difficile

23 Juin 2016 : L’Europe est en émois, la Grande-Bretagne a décidé de quitter l’Union. Les résultats sont serrés : avec une participation de plus de 70% (72,2%), les Britanniques ont fait le choix, à 51,9% de quitter l’UE contre 48,1% de votes en faveur du « Remain ». Des résultats extrêmement rapprochés, qui montrent une population profondément divisée.

Il est intéressant de remarquer que les seules provinces dans lesquelles le vote en faveur du « Remain » a triomphé sont les provinces aux plus fortes velléités d’indépendance. L’Ecosse, fortement europhile, avait organisé en 2015 un référendum qui avait échoué. Du côté de l’Irlande du Nord, les choses sont un peu plus complexes. A peine revenue d’une période de « Troubles » de près de trente ans opposant unionistes (traditionnellement protestants, militant pour l’intégration de l’Irlande du Nord au sein du Royaume-Uni, représentés par le parti politique DUP) et nationalistes (traditionnellement catholiques, en faveur d’une Irlande unifiée, représentés par le parti politique Sinn Fein), nombreux sont ceux qui redoutent la remise en place d’une frontière « dure » entre les deux Irlande, frontière qui pourrait provoquer un regain de tensions.

Du vote de 2016 à aujourd’hui, quel chemin a été parcouru ? Un petit récapitulatif en quelques dates clés s’impose :

#Brexit

0 vue0 commentaire