Dossier : L’Autumn Nations Cup 2020, c’est quoi ?

Ce vendredi 13 novembre aura lieu l’ouverture d’une nouvelle compétition internationale de rugby, l’Autumn Nations Cup. Une compétition inédite composée des équipes du 6 nations ainsi que de la Géorgie et des Fidji. Créée pour compenser les pertes et les problèmes de calendrier dus au COVID 19, quel est l’intérêt de la compétition, son règlement ainsi que ces favoris ? Tour d’horizon.


Logo Autumn Nations Cup


Organisation et règlement :

La coupe d’automne des nations est la nouvelle compétition internationale de rugby qui aura lieu de novembre à décembre. Elle est organisée par le Six Nations Rugby Limited, la société qui organise le tournoi des 6 Nations. Ce tournoi devrait être une compétition unique qui remplace les tournées d’automne entre les équipes de l’hémisphère nord et celles de l’hémisphère sud qui disputent actuellement le Rugby Championship 2020. Cette compétition rassemble huit équipes, les habituels pensionnaires c’est-à-dire l’Angleterre, la France, l’Irlande, l’Ecosse, le Pays De Galles et l’Italie ainsi que Les Fidji et la Géorgie. Cette dernière remplace le Japon dans la compétition.

Les équipes sont séparées en deux poules de quatre et affrontent une fois chacune des équipes de leur groupe. Il y aura ensuite des matchs de classement, lors de la dernière journée, et les équipes du Groupe A recevront les équipes du Groupe B ayant le même classement.



Les Groupes et le Calendrier :


Groupe A :

Ce groupe est composé de l’Angleterre, de la Géorgie, de l’Irlande et du Pays de Galles. Voici le calendrier :

1ère journée :

13/11 : Irlande - Pays de Galles à 20h sur Bein Sports

14/11 : Angleterre - Géorgie à 16h (pas de diffuseur)

2ème journée :

21/11 : Angleterre - Irlande à 16h (pas de diffuseur)

21/11 : Pays de Galles - Géorgie à 18h15 sur Bein Sports

3ème journée :

28/ 11 : Pays de Galles - Angleterre à 17h sur Bein Sports

29/11 : Irlande - Géorgie à 15h sur Bein Sports


Groupe B :

Ce groupe est composé de la France, de l’Ecosse, des Fidji et de l’Italie. Voici le calendrier :

1ère journée :

14/11 : Italie - Ecosse à 13h45 (pas de diffuseur)

15/11 : France - Fidji à 16h15 sur France 2

2ème journée :

21/11 : Italie - Fidji à 13h45 (pas de diffuseur)

22/11 : Ecosse - France à 16h sur France 2

3ème journée :

28/11 : Ecosse - Fidji à 14h45 sur Bein Sports

28/11 : France - Italie à 21h sur France 2


Phase finale :

5/12 : à 13h (pas de diffuseur)

5/12 : à 15h15 sur Bein Sports

5/12 : à 17h45 sur Bein Sports

6/12 : à 15h (pas de diffuseur)

France 2 diffusera le match de classement des Bleus, les deux autres rencontres n’ont pour l’instant aucun diffuseur.




Les équipes :


Pour l’honneur et faire bonne figure, Italie et Géorgie :

C’est les deux équipes les plus faibles du tournoi, elles semblent vouées à se battre l’une contre l’autre pour ne pas finir dernières de la compétition. D’un côté une Italie qui vient d’achever son cinquième 6 nations d’affilé à la dernière place même si elle est en légère progression cette année à l’image d’une nouvelle génération qui semble émerger avec Paolo Garbisi, Jake Polledri ou encore Matteo Minozzi.

D’autre part, les Géorgiens qui attendaient avec impatience d’avoir leur chance d’affronter les meilleures équipes d’Europe dans une véritable compétition, eux qui règnent sur le 6 nations B dans lequel ils ont gagné la totalité des éditions depuis 2006 mis à part celle de 2017 remportée par la Roumanie. Avec ce tournoi ils peuvent prouver leur niveau aux autres équipes mais la marche à gravir est encore haute.

Depuis quelques années, un débat existe sur la possibilité d’intégrer les Georgiens en dépit de l’équipe italienne. Ce tournoi pourrait permettre de savoir qui mérite cette place très convoitée au sein du gratin européen.


Les incertitudes, Le Pays de Galles et la France :

Deux situations bien différentes. Le Pays de Galles sort d’un tournoi des 6 nations raté qui a abouti à une petite cinquième place avec seulement une victoire sur une équipe italienne faible. Depuis le départ de Warren Gatland après une coupe du Monde 2019 historique (demi-finaliste), l’équipe est en bout de course notamment à cause de cadres vieillissants et d’un renouvellement d’effectif compliqué avec un réservoir court malgré quelques jeunes pousses comme Ioan Lloyd jeune arrière de 19 ans. Les Gallois doivent désormais entamer une reconstruction.

Du côté Français, la situation est opposée, ils sont de retour au premier plan avec une excellente deuxième place au dernier tournoi et un enthousiasme retrouvé grâce à une jeunesse triomphante mais un nouveau conflit entre la FFR (Fédération Française de Rugby) et la LNR (Ligue National de Rugby) est passé par là, concernant la mise à disposition des internationaux. Un accord a finalement été trouvé et les joueurs sélectionnés ne peuvent disputer que trois matchs lors de cette période internationale. Les titulaires habituels ont déjà disputé deux matchs, la sélection va donc se retrouver avec une deuxième équipe pendant la majorité du tournoi. Cela va permettre d’observer la profondeur du réservoir français mais cela va affecter la continuité mise en place par le sélectionneur, Fabien Galthié. Il faudra observer si malgré tous ces changements l’équipe arrive à maintenir son niveau de performance, elle qui semble être l’équipe du groupe B à abattre.



La France en préparation pour le match face au Fidji, AFP/Anne-Christine POUJOULAT, 11 novembre 2020.


Les outsiders, Fidji et Ecosse, le rugby total qui fait trembler les défenses :

Avec leurs athlètes hors-normes et leur rugby ultra-offensif, les fidjiens font office d’épouvantail de la compétition. Connue pour être très irrégulière mais capable de matchs exceptionnels, l’équipe peut prendre le dessus dans le groupe B où aucune autre ne sort du lot mis à part la France. Avec leur atout Semi Radradra tout est possible, mais il leur faudra réaliser l’exploit face aux français dès ce week-end pour espérer obtenir la première place du classement.

Quant à l’Ecosse, la situation leur est plutôt favorable avec un principal concurrent français qui sera affaibli après le match contre les Fidji suite à l’accord FFR-LNR et une équipe de plus en plus solide avec un bon tournoi terminé à la quatrième place mais surtout d’excellentes performances face au Pays de Galles et la France. Tous les voyants sont au vert pour le XV du chardon avant de se lancer dans la compétition, mais ils devront encore hausser leur niveau pour espérer renverser leurs concurrents au sein de l’autre poule, l’Irlande et l’Angleterre.


Les favoris, l’Angleterre et l’Irlande, la solidité à toute épreuve :

L’Angleterre et l’Irlande au sein de la même poule, la première place du tournoi pourrait se jouer dès la deuxième journée avec ce choc entre les deux mastodontes européens de ces dernières années. L’Angleterre est le grand favori de cette compétition, vice-champion du monde et vainqueur du 6 nations, les Anglais avancent et sont inarrêtables malgré quelques égarements dans leur parcours notamment face au XV de France en début d’année (24-17).

Les irlandais sont moins en forme et moins solides. Mais c’est quand ils sont outsiders qu’ils arrivent à renverser les situations et à prendre le contrôle du jeu notamment grâce à leur charnière exceptionnelle malgré leurs âges Murray-Sexton.



Icon Sport


Pronostic :

L’Angleterre semble bien trop armée pour être mise en difficulté dans ce tournoi mais il ne faut pas sous-estimer les solides irlandais et les virevoltants fidjiens. De plus, nos français sont capables des plus beaux exploits quand on les attend le moins. Dans tous les cas, cette compétition est à ne pas louper pendant cette période de confinement.



Tao Chardel


49 vues0 commentaire