Finales NBA : Le Heat arrache un match 6 sur le fil.


(https://www.flickr.com/photos/joeglo/)


Chef Jimmy de retour derrière les fourneaux.


Un menu avec entrée, plat et dessert, Butler régale à nouveau. On se souvient tous de sa performance incroyable au match 3, l’arrière du Heat a remis le couvert cette nuit en signant une nouvelle fois un match exceptionnel. Butler a encore mis le feu à la défense des Lakers pour offrir une belle victoire aux siens et ainsi prolonger le suspens dans cette série. 35 points, 12 rebonds, 11 passes décisives, 5 interceptions, et une poignée de lancers-francs pour assaisonner la fin de match. Jimmy mélange, et il nous sort une victoire 111-108 qui relance, au moins pour un match, le suspens dans ces finales. Au-delà de la performance de Butler, il faut aussi souligner l’excellent travail collectif du Heat des deux côtés du terrain. Ils ont su faire face à la pression mise par les Lakers en toute fin de match et n’ont pas tremblé quand il fallait être décisif. Grâce à cette victoire le Heat peut continuer d’y croire et devra tout donner dimanche soir pour essayer d’accrocher un ultime match et ainsi renverser la série.

La paire LeBron/Davis : seul point positif côté Lakers.


Ces deux-là ont dû porter les Lakers sur leurs dos tout au long du match et malheureusement pour eux à la fin ça ne paye pas. Ils sont pourtant capables de faire gagner leur équipe à deux sur certains matchs mais face au Heat il en faut plus. Mis à part Kentavious Caldwell-Pope qui signe un deuxième bon match de suite, les Lakers ont été horribles, rien de positif à garder sur ce match. Si les Lakers ne perdent que de trois petits points dans les dernières secondes c’est en grande partie grâce à ces trois-là. À 35 ans LeBron James, signe une nouvelle performance magistrale, il se sera battu jusqu’au bout pour essayer d’arracher la victoire au Heat, mais les Floridiens étaient bien plus solides collectivement. Le banc des Lakers aura coûté très cher, en plus de ne presque pas marquer au cours du match, ils ont commis beaucoup de fautes qui ont permis au Heat de faire des actions à 3+1 points dans des moments clés du match.


Retour sur une dernière possession cauchemardesque pour les Lakers.


Il reste 16.8 secondes à jouer. Un tout petit point d’avance pour le Heat, les Lakers ont la balle en main. Remise en jeu de Danny Green qui sert logiquement LeBron James. Le king est défendu par Butler, il pénètre vers la raquette et aspire deux défenseurs, dont Duncan Robinson qui laisse donc Danny Green sans défenseur. LeBron stoppe sa course, lève la tête et passe la balle à Danny Green. Seul au monde, derrière la ligne à 3pts, il a la balle de match en main. Il reste 8 secondes à jouer, Green shoot... à l’image de son match, et de sa saison en général, son tir est lamentable. Il est même à deux doigts de ne pas toucher l’arceau du panier tant son shoot est court. Mais ce n’est pas fini, le pire est à venir pour les Lakers, Markieff Morris parvient à prendre le rebond de ce tir ignoble, les Lakers ont encore une chance de passer devant. Alors qu’il reste 5 secondes de jeu, Morris lève la tête, ne voit pas que LeBron est en position de tir favorable totalement ouvert à sa droite. Il voit Anthony Davis sous le panier bien défendu par Bam Adebayo. En toute logique il décide de faire la passe à Davis, mais il envoie directement le ballon en sortie avec une passe qui n’est absolument pas maîtrisée. Après cette action digne d’un sketch, le Heat récupère la possession avec encore deux secondes à jouer. Tyler Herro reçoit la balle, il obtient deux lancers-francs suite à une faute et il les met. 111-108, le Heat finit par s’imposer au bout du suspense.


Point stats :


Duncan Robinson : 26 points à 7/13 à 3pts, le jeune sniper de 26 ans qui connait une série difficile face aux Lakers sort la tête de l’eau au bon moment et contribue grandement à la victoire du Heat.


LeBron James : 40 points, 13 rebonds, 7 passes décisives, à 15/21 au tir, performance monstrueuse qui ne suffit pas pour faire gagner son équipe cette fois.


Anthony Davis : 28 points, 12 rebonds, encore un bon match pour Davis qui reste dans ses standards. Il a bien épaulé LeBron durant cette rencontre mais il doit encore monter son niveau de jeu car il est capable de beaucoup plus peser sur le match.


Green, Howard, Caruso, Morris, Kuzma, Rondo : ils cumulent à eux six, 24 points, 13 rebonds, et 8 passes décisives. 8/31 au tir (25% de réussite), 3/16 à 3pts (19% de réussite). Le tout, sans compter les fautes commises et les pertes de balles qui ont également coûté très cher.



La performance collective catastrophique des Lakers n’enlève cependant rien à la belle victoire du Heat, qui mérite de s’offrir un match 6. Bien emmenés par Butler, les Floridiens étaient tout simplement meilleurs collectivement. Il faudra trouver un supplément d’âme chez les Lakers pour remporter le prochain match qui arrive dans la nuit de dimanche à lundi pour ne pas se mettre en difficulté et subir un retour du Heat dans la course au titre.


Grégoire Bellière.

32 vues0 commentaire