Girls just wanna have fun (safely)

"La femme n'est victime d'aucune mystérieuse fatalité : il ne faut pas conclure que ses ovaires la condamnent à vivre éternellement à genoux." (Simone de Beauvoir).

En cette semaine d’avril, le Canari vous propose une semaine de sensibilisation sur un sujet encore tristement d’actualité en France et partout dans le monde: les violences faites aux femmes. “Liberté, égalité, fraternité” scande la devise française. Et pourtant nous en sommes encore loin: les victimes sont blâmées, les agresseurs excusés et la situation continue voire s’envenime.

(c) Augustin Vacquer

22% des Européennes ont déjà subi des violences physiques ou sexuelles venant de leur partenaire et 43% des violences psychologiques (Parlement Européen, 2014). Espol n’est pas un microcosme, tout le monde est concerné, et nous nous devons de parler de ce sujet, dans l’espoir, peut-être un peu naïf, de faire évoluer les mentalités. Cette semaine nous semblait idéale pour continuer le débat car le projet de loi contre les violences sexistes a été récemment présenté en Conseil des ministres et aussi parce qu'après la déferlante #metoo et #balancetonporc tout reste encore à construire.

Vous découvrirez cette semaine un article par jour sur les violences faites aux femmes. Pour cela, nous avons fait appel à certains des contributeurs habituels du Canari mais aussi à des personnes extérieures à notre association. Le BDA s’est également joint à nous pour illustrer nos papiers.

Il ne nous a pas été facile de trouver des contributeurs hommes pour cette semaine.

Néanmoins, nous avons voulu monter un projet universel, duquel chacun pourrait tirer des bénéfices.

En espérant qu’il vous plaira,

Le bureau du Canari

#violencesfaitesauxfemmes #viols #agressions #égalitédegenre #féminisme

0 vue0 commentaire