Ils nous ont fait rêver !

Le décalage horaire aura forcé les plus motivés à se réveiller aux aurores, et aux passionnés de les suivre pendant leurs cours en amphi.

La 23ème édition des Jeux Olympique d’Hiver s’est déroulée du 9 au 25 mars, à Peyongchang ; en Corée du Sud.

Ces JO étaient un évènement très attendu sur le plan international : L’entente historique et l’espoir de paix pour deux pays en guerre depuis 1953.

Un des moments le plus fort de ces Jeux Olympiques fut très certainement la poignée de main entre Kim Jong Un et Moon Jaie- In, lors de la cérémonie d’ouverture.

Durant cette cérémonie, les deux pays ont collaboré pour mettre en avant leur savoir-faire technologique. C’est en effet 1200 drones qui ont dessiné les anneaux des JO dans le ciel.

2 925 athlètes de 93 pays ont défilé derrière leur porte drapeau lors de la cérémonie d’ouverture. A l’exception de la Russie, qui a dû se voir dans l’obligation de défiler sous la bannière olympique. Cette dernière avait été mise en cause par la CIO (Comité International Olympique) pour dopage, lors des JO de Sotchi. En effet, certains médaillés avaient dû se voir retirer leurs titres.

C’est vendredi 9 février à 13h45 (heure française), que le biathlète Martin Fourcade, porte drapeau de la France fait son entrée, suivi des 108 athlètes de la délégation française.

Voici les moments marquants de cette 23ème Edition des Jeux Olympique d’Hiver :

Les athlètes alpins français :

C’est Perrine Laffont, âgée de 19 ans qui ramène la première médaille à la France. En or en plus !

Ce qui l’attendait : un champ de bosses de 250 mètres à descendre et deux tremplins à franchir.

2 médailles pour Alexis Pinturault : une de bronze en géant et une d’argent en combiné alpin (slalom et descente).

Le biathlon français domine !

5 médailles sur les 15 remportées par la France peuvent être attribuées au biathlon !

Ces 15 médailles permettent à la France de se hisser au 9ème rang mondial. Quelques places derrière la Norvège qui occupe la première place avec 39 médailles.

La légende Martin Fourcade :

Le dimanche 18 février à 12h15, les 15km Mass Start en biathlon ont attiré jusqu’à 6,4 millions de téléspectateurs.

C’est au bout d’un sprint historique, et d’une longue attente du photofinish que Martin Fourcade remporte sa deuxième médaille d’or aux Jeux Olympiques.

C’est lors du relais mixte (2x6 km pour les deux femmes, 2x7,5km pour les messieurs), qu’il remporte sa troisième médaille et devient ainsi l’athlète Français le plus médaillé de l’histoire des Jeux Olympiques. Martin Fourcade est triple champion olympique et égale ainsi la « légende Jean Claude Killy ».

La dernière médaille pour les athlètes en Corée est en bronze !

Anaïs Chevalier, Marie Dorine Habert, Justine Braisaz et Anaïs Bescond offrent la 5ème médaille au biathlon. Et ce, malgré des conditions météorologiques très compliquées à gérer, notamment au niveau du vent pour les tirs.

Une petite note de déception pour le relais masculin, qui espérait faire une médaille et ainsi dépasser les 15 médailles récoltées à Sotchi. Il n’y aura pas de 16ème médaille pour cette délégation française.

C’est Simon Desthieux, le premier relayeur qui s’est élancé. Il tournera deux fois sur l’anneau de pénalité passant le relais avec deux minutes de retard à Emilien Jaquelin. Le jeune Villardien âgé de seulement 21 ans participait pour la première fois aux JO. Il réalisera un beau passage ne faisant qu’une pioche. (En relais, lorsque le sportif fait des fautes au tir, il peut « piocher » ce qui signifie qu’il ne tournera pas sur l’anneau de politique, mais perdra environ 13 secondes le temps de recharger d’une autre balle sa carabine. Sur chaque tir, il dispose de 3 pioches. Après 3 pioches, il tournera sur l’anneau de pénalité).

Le relais donné à A. Guigonnat, le podium s’était déjà envolé. Dernier relayeur, Martin Fourcade arrivera à la 5ème place avec un écart impressionnant de +3’26, mais remontant tout de même de la 14ème place à la 5ème place.

Elles sont rentrées dans l’Histoire Olympique !

Elle a réalisé un rêve…

Julia Pereira de Sousa-Malibeau devient la plus jeune médaillée française de l’histoire des JO d’hiver. Elle a dû aller chercher cette médaille en passant la deuxième manche des qualifications pour décrocher sa place en quarts de finale. Elle obtient cette médaille d’argent après s’être classée deuxième de son quart puis troisième de sa demie finale.

La tchèque Ester Ledcka, 22ans est la première femme à remporter une médaille d’or dans deux disciplines différentes.

Elle remporte l’or en ski alpin dans le « super G » puis gagne l’épreuve de slalom géant parallèle en snowboard. Personne ne l’avait fait avant elle.

110 victoires en Coupe du Monde, 18 titres mondiaux. C’était le palmarès de la championne norvégienne de ski de fond Marit Bjoergen.

Elle était déjà la plus couronnée des athlètes féminines aux JO d’hiver. Elle a réussi, encore une fois, à surpasser les autres concurrentes lors du 30 km classique, en remportant ainsi son 8ème titre olympique et sa 5ème médaille à Peyonchang.

Les quelques ratés de ces JO :

L’erreur de sa carrière…

Dimanche 25 février, au bout de 20 km de course parcourus sur les 30, l’autrichienne Stadlober, en duel pour la médaille d’argent avec la finlandaise Parmakoski se trompe de piste.

Elle termine finalement neuvième après avoir perdu six places. Une déception.

Toujours pas de drapeau pour les Russes…

Les Russes espéraient pouvoir défiler sous leur drapeau pour la cérémonie de clôture de ces 23ème JO. Le CIO en a décidé autrement.

On aurait pu penser qu’après avoir défilé sans drapeau national, les Russes auraient retenu la leçon concernant le dopage! Et bien non… Deux athlètes ont été déclarées positives aux tests de dopage.

Cependant le CIO, face à ce « faible » nombre, a accepté de réintégrer la Russie au CIO.

Lors des prochains JO, nous verrons donc les Russes défiler sous leur drapeau.

La flamme olympique s’est éteinte à Peyonchang lors de la cérémonie de clôture dimanche 25 février, et le drapeau olympique a été remis au Japon qui accueillera en 2020 à Tokyo, les JO d’été.

Pour les Français, l’aventure Olympique s’est terminée à Grenoble, à l’occasion des cinquante ans des JO de 1968. Le 26 février, les athlètes ont rapporté leurs médailles devant plus de 3000 spectateurs.

#sport #jo #olympics #games #Korea

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout