La Chine face à une crise sanitaire sans précédent


Depuis le 31 décembre 2019, la Chine fait face à la propagation d’un virus particulièrement redoutable : le coronavirus. A ce jour, la Chine compte 41 morts et plus de 830 personnes affectées.


Le coronavirus peut toucher aussi bien l’Homme que les animaux. D’après le magazine Science et Avenir, « il a la particularité de pouvoir muter très facilement (…). Chez l'Homme, les coronavirus sont à l'origine de pathologies pulmonaires, plus précisément d'une infection respiratoire plus ou moins grave, qui s'accompagne parfois de gastroentérite. »*


Les cas de propagations de l’épidémie se multiplient dans le monde : en première ligne, les pays de l’Asie du Sud-Est et les États-Unis sont pour le moment les plus touchés. La communauté internationale est donc plus mobilisée que jamais pour prévenir et contrer l'évolution du virus. Face à la montée croissante des préoccupations populaires, les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) tentent de se montrer rassurants. Au 24 janvier, il était selon eux encore « trop tôt » pour déclarer un état d’urgence sanitaire à l’échelle internationale. La méconnaissance du virus participe au développement de la psychose générale et à l’emballement médiatique. En effet, il est à ce jour très difficile d’identifier précisément les conditions de transmission d’un tel virus et ses conséquences sur le corps humain.



De nombreuses mesures ont été mises en place en Chine pour lutter au mieux contre la propagation du coronavirus : mise en quarantaine de plusieurs villes, annulation des festivités du Nouvel An Chinois, fermeture de plusieurs sites touristiques, des gares et aéroports, contrôle via des thermomètres infrarouges…


Face à l’inquiétude générale, les gouvernements de nombreux pays ont aussi mis en place des dispositions visant à rassurer et à se préparer au mieux aux éventuels cas d’infections. Vendredi 24 janvier, la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonçait trois premiers cas de contamination recensés en France. Des enquêtes sont actuellement en cours pour évaluer l’état de santé de certains patients. L’évolution de la situation dans les jours à venir permettront à l’OMS de déterminer les mesures à prendre en cas de déclaration d’un état d’urgence sanitaire mondiale.


Manon Emptaz

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout