Le grand débat entre sélection et clubs

Dernière mise à jour : 13 nov. 2020


Neymar et Mbappé, Pinterest


Ces derniers jours, un éternel débat est réapparu dans le monde du football. Il a revu le jour notamment entre le PSG et l’équipe de France ainsi qu’entre le PSG et la Seleção.

Les deux stars parisiennes, Mbappé et Neymar se sont blessés dernièrement avec leur club, respectivement pendant les matchs contre Nantes et Istanbul BB. L’attaquant français est gêné par une contracture derrière la cuisse et le brésilien touché aux adducteurs. Ils ont tout de même été appelés par leur sélection malgré le message donné par le coach de Paris.


En effet, lors d’une conférence de presse, Thomas Tuchel avait laissé entendre que ses deux attaquants resteraient à Paris pendant la trêve internationale afin d’être prêts pour les matchs importants du PSG en novembre et en décembre. Cependant, le technicien allemand s’est vu contredit par les sélectionneurs français et brésilien.


L’éternelle question est donc de retour : les clubs (qui ont acheté les joueurs et qui par conséquent sont leurs employeurs) ont-ils leur mot à dire sur l’appel en sélection des joueurs ?


D’après les règles de la FIFA, un club ne peut s’opposer à l’appel en sélection d’un joueur. Juridiquement le débat est donc clos, mais en pratique il existe plusieurs possibilités. Tout d’abord, le club et la sélection peuvent trouver un accord dans l’intérêt strict des joueurs (ici, faire en sorte que Kylian Mbappé et Neymar JR n’aggravent pas leurs blessures lors de matchs nationaux et reviennent prêts pour leurs matchs de club). L’autre possibilité, si aucun accord n’est trouvé, ce sont les joueurs eux-mêmes qui peuvent refuser d’aller en sélection (problème : ils risquent de s’opposer à leurs sélectionneurs). Enfin dernière option, et celle choisit dans les deux cas présents, sélectionner les joueurs contre l’avis du club et prendre le risque de les faire jouer.


Les matchs de la France ont lieu les 11, 14 et 17 novembre et ceux du Brésil les 14 et 18 novembre. Espérons que les deux joueurs reviennent en forme : de nombreux matchs les attendent encore avant la trêve hivernale.



Marius Grolleron

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout