Le Lille Olympique Sporting Club, meilleure équipe française ?


Yusuf Yazici triple buteur face à Prague permet au LOSC de l’emporter 4-1.

[Crédits:https://twitter.com/losclive]



Une débâcle pour les clubs français en Europe cette semaine. Toute la Gaule est battue par les Européens... Toute ? Non ! Car un village peuplé d'irréductibles Lillois résiste à l'adversaire.


Trois clubs français en lice en Ligue Des Champions. Bilan : un point sur neuf possibles.


Le PSG et L’OM passent complètement au travers. Rennes fait une bonne première.

Mardi soir, le PSG affrontait Manchester United au parc des Princes. Une occasion pour les parisiens de prendre leur revanche deux ans après leur humiliation en huitièmes de finales face aux mancuniens. Mais Thomas Tuchel et ses hommes n’ont pas du tout été à la hauteur du rendez-vous. Tous les cadres étaient à côté de leurs crampons, une charnière défensive en mode “passoire”, un milieu sans grande cohérence. Et enfin une attaque menée par un Mbappe fantomatique. Neymar aura lui aussi essayé de faire des exploits individuels mais ce n’est pas ce qu’il fallait à ce PSG pour espérer quelque chose de ce match. Seul point positif chez les parisiens : Keylor Navas. Le portier costaricien a offert une performance encore incroyable ce mardi, sans lui le résultat aurait pu être bien plus salé pour le PSG qui s’en sort bien en s’inclinant seulement 2-1.

Pour les marseillais, c’était le rendez-vous tant attendu. Les supporters attendaient un match de ligue des champions depuis sept ans et la dernière campagne mémorable des marseillais. C'était au cours de la saison 2013-2014, les olympiens avaient fourni une triste performance en inscrivant 0 point dans la phase de poules. Les joueurs avaient donc la volonté de gommer le passé et mettre fin à cette série de neuf matchs consécutifs sans victoire en Champions League. Et quoi de mieux que l’Olympiakos, adversaire le plus “atteignable” pour l’OM, pour mettre fin à cette série ? Dans un match qui s’est déroulé sur un rythme de “sénateurs”, aucune des deux équipes ne domine réellement, 0-0 à la mi-temps, il a fallu attendre la 52ème minute pour voir un rebondissement dans ce match avec l’ouverture du score des Grecs. Mais le but est refusé après consultation de la VAR, pour un hors-jeu. Après ce fait de jeu, le match reprend sur le même rythme, et on se dirige vers un magnifique 0-0. Mais l’Olympiakos grâce à Valbuena (ancien marseillais), trouvant ainsi la faille à la 91ème minute de jeu. Matthieu Valbuena sert parfaitement Koka qui n’a plus qu’à ajuster Mandanda de la tête, et offre une courte victoire 1-0, avec ce résultat. L’Olympique de Marseille enregistre sa dixième défaite consécutive. Seuls Anderlecht (12) et le Dinamo Zagreb (11) ont fait pire que Marseille, pour le moment...

Le seul point provient de Rennes. Pour leur premier match de Ligue des Champions de leur histoire, les Bretons obtiennent le point du nul, face à Krasnodar. Les Rennais qui avaient pourtant réussi à ouvrir le score grâce à Guirassy sur penalty à la 56ème, cèdent trois minutes plus tard sur un but de Ramirez. Le match se termine sur le score de 1-1, un résultat qui n’aurait rien de particulier s’il n’était pas le seul point rapporté par les Clubs français en C1.

Un bilan contrasté en Europa League également. La lumière vient du Nord.

C’est l’OGC Nice qui lance le bal face au Bayer Leverkusen. Les allemands n’ont laissé aucune chance aux niçois qui se sont fait étriller sur le score de 6-2, jeu, set et match. Patrick Vieira n’a pas su réagir, ses hommes non plus. C'est avec une lourde défaite que ce solde cette rencontre. Toujours pas une seule victoire pour un club français sur les compétitions européennes. Un seul club peut redorer cette image...

Ce club n’est autre que le LOSC. Les Lillois se déplaçaient ce jeudi soir à Prague. La première mi-temps offre de belles perspectives au LOSC, le Sparta se retrouve à 10 après l’expulsion de Krejci. Et c’est dans le temps additionnel de la première période que Lille trouve la faille grâce à Yazici. Seulement le bonheur est de courte durée, deux minutes après la sortie des vestiaires, les joueurs de Prague égalisent. Ce n’est qu’à l’heure de jeu que les Dogues sortent les crocs et enfoncent le clou. C'est encore Yazici qui permet aux Lillois de repasser devant, Ikoné s’illustre également, et c’est à nouveau Yazici que l’on retrouve pour conclure la marque, 1-4 score final.

C'est sur cette belle victoire du LOSC que se clôt le chapitre européen de cette première semaine pour les clubs français. Un triste bilan, mais pas de quoi tirer des conclusions hâtives. Toutes ces équipes auront à cœur de corriger leurs fautes dès la semaine prochaine.

Grégoire Bellière

49 vues0 commentaire