Le phénomène Éric Zemmour



Journaliste politique et polémiste français, Éric Zemmour est la personnalité dont les français discutent le plus ces dernières semaines. Il fascine autant qu’il dérange, et l’emballement médiatique autour de lui, qui s'exprime notamment à travers des invitations sur des plateaux télés et à la radio, laisse planer le doute sur sa candidature à la présidentielle 2022. Son franc-parler et ses idées sur le sujet de l’immigration notamment ont fait de lui une figure politique de droite radicale. Il est en effet un intermédiaire entre les Républicains et le Rassemblement National, et cela semble plaire, au sein des jeunes surtout. Le mouvement de « Génération Z », essentiellement initié par des jeunes, est le signe d’une popularité exacerbée. Jamais un polémiste n’a été sujet à tant d’engouement lors de ces dernières années, et jamais personne n’a vu un véritable mouvement politique se créer autour de sa personne. C’est presque une tendance chez les jeunes de droite que de soutenir « le Z » à une présidence sur laquelle il ne s’est même pas encore exprimé.


Cette tendance s’est d'ailleurs vue ce samedi 03 octobre à Lille. Il s’y est en effet déplacé pour présenter son dernier livre « La France n’a pas dit son dernier mot », un événement organisé par le mouvement de « Génération Z ». 1500 lillois étaient présents pour l’écouter présenter une base de ses idées, et résumer en une heure le principe de son œuvre. Quelques membres du Canari étaient présents, comme ils ont pu l’être et le seront pour d’autres candidats. Ils ont été témoins d’un véritable enthousiasme lorsque Zemmour est entré dans la salle, et lorsqu’il a pris la parole. À chaque idée, il était applaudi, comme un de Gaulle qui libèrerait Paris. Il s’est exprimé sur différents sujets, notamment sur l’armée française, sur l’immigration ou sur l’économie. Il a dessiné en une heure un programme politique de droite, alors qu’il n’est pas encore candidat.


Voici quelques unes des idées qu’il a évoqué samedi :

Le polémiste est en faveur de l’arrêt total de l’immigration sans travail. Selon lui, les étrangers extra-européens qui viennent sur le sol français semblent en partie ne pas vouloir s’intégrer dans la culture française et trouver un emploi. Il faut donc les intégrer, dans un projet d’ « assimilation », afin de mieux répartir les charges sociales.

Il veut également élaborer une industrie de défense avec un budget plus élevé car, selon lui, l’armée est primordiale dans la souveraineté, et elle est mal organisée depuis quelques années. Enfin, au sujet de l’Europe, son but est de regagner davantage de souveraineté. « Il faut tenir tête », face aux juges européens et à la Commission de Bruxelles qui ont trop longtemps régné, notamment économiquement.



Ainsi, plus qu’un simple journaliste politique, Éric Zemmour semblerait être une des prochaines figures de droite aux présidentielles 2022. C’est presque inévitable au vu de l’ampleur qu’il prend de jours en jours, avec le mouvement de « Génération Z » qui l’accompagne dans chacun de ses déplacements et dans chacune de ses idées. Faut-il s’en méfier, ou plutôt l’admirer ? Et faut-il soutenir une figure qui n’a même pas encore érigé de programme ? Ce sont des questions qui semblent agiter médias et réseaux durant ces dernières semaines, et qui continueront sûrement à le faire dans cette course à la présidence.


47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout