Le romantique en salopette : Mac Demarco

Mac Demarco était à Lille le 17 novembre. Connu comme le romantique en salopette, il nous a fait vivre une expérience musicale unique sur fond romantique et psychédélique, dans un esprit très apaisant et léger. Mais qui est Mac Demarco ?


Mac Demarco est né au Canada. Dès sa sortie du lycée, il file à Vancouver pour élargir ses horizons dans le domaine de la musique, y rencontrant notamment un genre de rock psychédélique qui marquera son art.


Ses premières expériences musicales


Demarco sort un album autoproduit, « Heat Wave » sous le nom de scène de Makeout Videotape. On l’y retrouve à la guitare dans une musique aux sonorités pop et avec un son au grain déjà particulier.

Après l’échec de Makeout videotape et les poches vides, Demarco s'installe en 2011 à Montréal et commence à enregistrer en tant qu'artiste solo. Durant cette période, il aurait fait des tests médicaux contre rémunération qui expliqueraient en partie la douce folie de sa musique et de sa personnalité.


Vers la réussite


En 2012, il sort « 2 », son deuxième album, un album dans lequel il cultive sa « cool attitude ». Sur la pochette, en noir et blanc, on voit Mac faire le signe 2 qui, en plus d’incarner le symbole « peace », marque le déménagement du jeune de Vancouver vers Montréal : un déménagement progressif vers la réussite.


À partir de cet instant, les médias anglo-saxons sont braqués sur lui. Pitchfork publie une critique très positive, The Guardian idolâtre le son de sa guitare et on le compare déjà à Real Estate, qui vient de sortir Days et est au sommet de son succès à l’échelle de la musique indépendante.

Mac Demarco chante le blues de la perte amoureuse, en faisant sa marque de fabrique, toujours dans un esprit décalé. Plus sage et romantique, il déménage de Brooklyn vers Los Angeles et y enregistre l’album « This Old Dog » sorti en 2017, ainsi que cette année « Here Comes The Cowboy ».


Demarco mentionne Shuggie Otis, Steely Dan, Weezer et Jonathan Richman comme ses artistes favoris, mais s'inspire aussi d’influences japonaises à l’instar d’Haruomi Hosono. Ses compositions sont qualifiées de Pop Décalée, et il utilise une guitare achetée pour 30 dollars canadiens quand il avait seize ans avec des pédales d'effets : il estime qu’« aucun musicien sérieux ne l'aurait jamais utilisée ». Durant ses concert,s Demarco fait participer le public avec des blagues et est souvent considéré comme un artiste fou.


Mac est un artiste sans filtre : il partage avec son public et donne énormément sur scène, comme si là était son moteur artistique.


Defne Kenanoğlu

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout