Lille manque la cible

Sans surprise, l’Agence Européenne du Médicament file à Amsterdam malgré une candidature solide de la capitale des Flandres.

Le 20 novembre 2017, Martine Aubry, maire de la métropole européenne lilloise depuis 2000, apprenait non sans s’y attendre que la cité nordiste ne pourrait accueillir l’institution européenne jusqu’alors basée à Londres. Cette défaite reste d’autant plus amère pour la ville que la France n’a obtenu qu’une seule et unique voix lors du suffrage, a priori la sienne. Bien que soutenue par une mobilisation sans précédent des professionnels de la santé, des entreprises et des élus Hauts de France, la candidature française n’aura en définitive pas réussi à faire valoir ses atouts pourtant indéniables.

« Nous ne pouvons que regretter le soutien tardif et timide affiché par le Président de la République » M.Aubry et X.Bertrand

Source : BFMTV

Suite cette déception manifeste, la Maire de Lille et le Président de la région Hauts de France, Xavier Bertrand, ont dénoncé l’intérêt tardif du Président Macron pour la candidature pourtant essentielle de la métropole. Ils ont notamment accusé Emmanuel Macron d’avoir sciemment concentré toute l’attention sur l’accueil de l’Autorité Bancaire Européenne à Paris. Par conséquent, de faire de la Finance la priorité du gouvernement, au dépend des questions primordiales de santé publique et européenne. Xavier Bertrand, lui même ancien ministre de la Santé, a apostrophé l’Etat central en dénonçant un « mauvais coup pour la France ».

Cet événement ravive les tensions entre le Emmanuel Macron et Martine Aubry qui avait déjà qualifié la Loi Travail de « Loi du Medef ». Aussi, le soutien timide du Président Macron renforce t-il les allégations relatant du mépris de ce dernier pour la Province ? Pour l’heure, il s’agit pour la Métropole Européenne lilloise de tourner la page sur ce qui restera probablement un « acte manqué » de la présidence Macron.

#lille #politique #europe #health #amsterdam

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout