Mahut-Herbert : duo de l’espoir d’une équipe déchue

Ce week-end se disputait la finale de la Coupe Davis à Lille, pour la dernière édition dans son format traditionnel. Après quatre rencontres France-Croatie, les bleus se sont finalement inclinés face aux croates 3-1. Les premiers matchs en simple ont eu lieu vendredi : Jérémy Chardy affrontait Borna Coric, tandis que Jo-Wilfried Tsonga renvoyait la balle au numéro 7 mondial Marin Cilic. Nos deux français se sont inclinés 3 sets à 0, ne laissant aucune possibilité à Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert de faire un pas de travers.

En tant que supportrice des bleus, je suis allée admirer nos deux français se battre contre Mate Pavic et Ivan Dodig au Stade Pierre Mauroy à Lille, samedi.

Retour sur un match sous tension.

La partie débute calmement. Les bleus ont du mal à rentrer dans le match, il faut deux jeux aux français pour comprendre que la rencontre a débuté. Le public s’échauffe mais reste timide lors de ce premier set. Les balles sont rapides et ne durent pas plus de trois échanges pour la plupart. Dans les gradins, on attend plus de spectacle. Finalement, les français remontent et gagnent le premier set 6 jeux à 4.

La foule s’échauffe et les cris sont de plus en plus persistants, les français ont de l’espoir. L’espoir de ne pas perdre ce match qui signerait une défaite cinglante de l’équipe de France face aux croates, l’espoir de revenir dans la course. Les joueurs Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert sont confiants lors de ce deuxième set, poussés par le soutien des supporters dans le stade. Après 6 jeux gagnés dans ce deuxième set, les français semblent être sur une pente ascendante qui les mènera facilement à la victoire.

Or le troisième set se complique pour les bleus, qui se font dominés par les croates. Le public rouge et blanc, venu de loin, est présent et se fait entendre, apportant un réel soutien à Pavic et Dodig. Dans le stade les supporter des bleus sont assommés par ce troisième set que les français sont en train de perdre. L’espoir retombe et l’ambiance se modifie : un mélange de tension et de déception se mêle dans les gradins. Le set se termine par un score de 3-6 en faveur des croates. Les français doivent se ressaisir, car Yannick Noah veut au moins que son équipe gagne un match dans cette finale.

Le quatrième set s’annonce tendu. Les balles sont serrées, on assiste à de longs échanges plein de rebondissements. Arrivés à 5 jeux à 4, 40-15, les français auront 3 balles de match dans ce jeu pour remporter cette rencontre. Dans les gradins le public s’échauffe, l’ambiance a atteint son paroxysme. Tellement que les joueurs croates n’arrivent plus à se concentrer, ils sont obligés de se plaindre à l’arbitre, qui a bien du mal à calmer le public. Malgré le soutien des français et un avantage à 40-40, nos deux joueurs peinent à gagner ce dernier jeu et les croates remontent 5 à 5. Les échanges continuent, les français gagnent le jeu d’après mais les croates s’accrochent et les rattrapent. Dans un suspense insoutenable, les deux équipes se mettent en place pour le tie-break. La victoire se trouve à 7 points des bleus, qui veulent en finir de ce match interminable. Le public est debout, les français sont plus soutenus que jamais dans ce stade. Et c’est au bout de plus de 3h30 de jeux et un score final de 3-1 que les français s’imposent face aux croates qui ont tenté jusqu’au bout de remonter.

Un tonnerre d’applaudissement éclate dans le stade. Le spectacle et la performance offerte par les quatre tennismen est saluée par pas moins de 22910 spectateurs. Les français font leur show et remercient le public qui chante à tue-tête la marseillaise.

Cette victoire a offert à l’équipe de France la possibilité de se remettre dans la course en espérant une égalisation le lendemain. Cependant l’espoir et le soutien des supporters n’aura pas suffi au nordiste Lucas Pouille pour s’imposer face à Marin Cilic, qui remporte son deuxième match dans cette finale 3 sets à 0, offrant la victoire à son équipe. Les croates ont donc soulevé le saladier d’argent pour la deuxième fois dans leur histoire, treize années après leur première victoire.

Avec cette défaite s’ajoute deux événements importants : le départ de Yannick Noah en tant qu’entraineur des bleus, qui devrait laisser sa place à Amélie Mauresmo, et la fin de plus de cent ans de coupe Davis dans son format traditionnel, puisque le 16 août dernier la Fédération internationale de tennis a décidé de tout changer en organisant des rencontres plus courtes sur une semaine réunissant 18 nations à Madrid, sans passer par des phases de qualification tout au long de l’année. Une décision critiquée par beaucoup de tennismen, dont Nicolas Mahut qui a exprimé son mécontentement après la défaite de l’équipe de France dimanche.

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert n’ont donc rien à se reprocher puisqu’ils ont offert une victoire à la France dans cette finale de la dernière édition de la Coupe. Un match marqué par une ambiance exceptionnelle dans le stade, qui restera sûrement gravé dans la mémoire des joueurs et des supporters.

#CoupeDavis #tennis #sport #FranceCroatie #finale

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout