NBA match 3 : une performance all-time et une série relancée ?




Dans la nuit de dimanche à lundi avait lieu le match 3 des finales NBA.

Ce match a donné lieu à une des plus grosses performances de l’histoire des Playoffs. Asseyez-vous confortablement, ce soir c’est chef Butler qui régale, et il met les petits plats dans les grands.


On va d’abord s’intéresser aux chiffres, sur ce match, Butler c’est :

-40 points à 14/20 au tir

-13 passes décisives

-11 rebonds

-2 interceptions

-2 contres

En apparence ce ne sont que des chiffres, mais derrière cette ligne de stats se cache le troisième joueur de l’histoire qui a réalisé un triple-double en 40 points. Les deux joueurs avant lui ? Jerry West et LeBron James, rien que ça... Seulement des trois performances, la seule qui aboutit à une victoire est celle de Butler.

Avec cette performance il y aussi une première dans l’histoire des finales NBA, Butler devient le premier joueur à empêcher LeBron James d’être soit meilleur scoreur, soit meilleur rebondeur ou meilleur passeur sur un match. C’est simple Jimmy était partout et le King n’a rien pu faire.

Au-delà de la ligne de stats phénoménale, il y a un contexte.

Après la deuxième victoire des Lakers et la série de blessures chez le Heat, les débats se portaient plus vers un sweep et une défaite 4-0 plutôt qu’une victoire des Floridiens.

Sans ses lieutenants Adebayo et Dragić, Butler était un peu seul au monde dans ce match 3, et presque plus personne ne voyait le Heat remporter ne serait-ce qu’un match.

Sans rien retirer à l’excellent match du Heat, les Lakers sont largement passés à côté de leur rencontre, treize pertes de balles pour la paire LeBron/Davis, et surtout une contre-performance de Davis qui a réalisé son pire match depuis le début de ces Playoffs.

Quoiqu'il en soit, au final, c’est Butler qui offre la victoire aux siens 115-104, et plus qu’une victoire, il offre de l’espoir au Heat qui peut se permettre de rêver plus grand.

Même si les Floridiens venaient à perdre cette série ; scénario qui semble le plus envisageable, cela n’enlèvera rien à la performance de cette nuit qui restera longtemps gravée dans les mémoires.

Grégoire Bellière.

53 vues0 commentaire