Qu’est-ce qu'on a fait de plus ?

La COP23 s’est tenue précisément à Bonn il y a environ deux mois, pendant une semaine. Qui a entendu parler de cette convention ? Qui a entendu les résultats concrets de cette convention ? La question de l’environnement serait-elle oubliée ?

Depuis 2015 et la COP21, l’accord de Paris, sur la réduction du réchauffement climatique à 2% d’ici 2100, est vivement critiqué, surtout par Donald Trump. Peut-on lui en vouloir ? : ça c’est une autre question.

Des sujets ont été abordés cette année passée aussi importants et tragiques pour l’environnement et la santé les uns comme les autres.

L’agence de l’Union Européenne a publié son rapport l’année 2017 pour 2014 sur les décès prématurés en Europe dus à la pollution de l’air : 520 400 c’est le chiffre, dont un peu moins de 500 000 dans l’Union Européenne. Les normes ne sont pas respectées et ce sont les petits pays qui payent de ce non-respect. Si l’UE n’est pas irréprochable sur ce point là comment peut-elle juger des pays comme l’Inde n’ayant pas les moyens de prendre en compte ces normes ?

La Chine a compris que l’environnement était quelque chose qu’il fallait inclure dans la question économique du pays ainsi pour contrer Trump, la Chine décide de prendre contrairement des mesures pour améliorer l’air et la santé des chinois. Comme le dit le quotidien suisse Le Temps : « les objectifs globaux de ce plan environnemental comprennent une réduction de 15% de la consommation énergétique par unité de produit intérieur brut, une amélioration de 23% de la gestion efficace de l’eau, un nouveau plafond de 5 milliards de tonnes pour la consommation en énergie ainsi qu’une diminution globale de 18% de l’intensité de carbone » La Chine se met aussi au solaire avec la mise en place de plus en plus d’éolienne.

Sur un point plus européen, la question du glyphosate a aussi beaucoup bousculé l’opinion publique européenne. Cet herbicide est alors déclaré comme « probablement cancérigène » en 2015 et mis probablement dans la liste des perturbateurs endocriniens. Il fait beaucoup parler de lui depuis quelques temps. Un vote à majorité qualifiée par l’UE sur l’affaire a amené à décider que l’autorisation du produit serait renouvelée pour cinq ans. Ce qui a été beaucoup contesté sont les résultats des comptes rendus par les agences européennes qui ont été « manipulés » par Monsanto, l’entreprise spécialiste des biotechnologies agricoles poursuivies pour plusieurs scandales portant atteintes à la santé et l’environnement. Cependant, l’affaire n’est pas près de finir après la plainte qui a été déposée par des ONG anti-glyphosate contre l’Allemagne, qui a, entre autres, permis ce renouvellement de l’autorisation par un changement de bord, la France, l’Autriche et l’Italie.

L’environnement est donc devenu un sujet de société encore plus important depuis que les vies humaines sont de plus en plus menacées : il y a moins d’eau, elle est de plus en plus contaminée par la pollution, les océans et les poissons se meurent, la déforestation continue…

Malgré ce désir bien fondé des pays du monde à s’améliorer sur la question environnementale, la Terre n’est pas encore sortie d’affaire. Normal, diriez-vous et pourtant, on pourrait faire tellement plus et tellement mieux…

#cop23 #europe #environnement #earth #politique #stakes

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout