Retour sur Disiz La Peste en concert à l'Aéronef

« Hé mais pourquoi quand t'es petit que c'est l'heure du goûter et qu'on te donne un gâteau, t'es tellement content que tu danses tout seul ? Et pendant que tu manges tu fredonnes une chanson qui n'existe pas ! Quel est le projet ? » - Auto-Dance, Disiz La Peste.

Après son dernier album Pacifique sorti en juin dernier, le rappeur Disiz La Peste a enflammé l'Aéronef. En effet, ce samedi 17 février, le public lillois s'est égosillé que ce soit sur Splash, sur L.U.T.T.E ou bien sur Poisson étrange. Avant de rentrer sur scène, Disiz a laissé sa place au rappeur breton ARM. Avec la poésie profonde de ce dernier, l'ambiance s'est petit à petit installée. Pour au final ? Pogos, moment sentimental avec Qu'ils ont de la chance, confrontation entre filles et garçons avec Menteur menteuse, l'acte contradictoire de Disiz qui se mélange dans la foule pour chanter Autre espèce, un public se lâchant sur Auto-Dance et des anciens sons au programme de cette mémorable soirée. Le sincère Disiz La Peste a conclu le show avec simplicité : « Quand on me demande « Mais en fait, Disiz tu fais quoi comme rap ? Tu fais quoi comme musique ? De l'électro ? », je réponds que je fais du DISIZ ».

Qui est le discret Sérigne M'Baye Gueye ?

Sous son nom de scène Disiz La Peste, les français le connaissent pour son son en 2000 J'pête les plombs, ou bien pour son nouvel album « Pacifique », mais pas son histoire. A 22 ans, ce jeune rappeur, d’une mère belge et d’un père sénégalais, se lance dans le rap. Il sort son premier album Le Poisson Rouge en featuring avec plusieurs artistes, qui est vendu en 200 000 exemplaires grâce au succès de J'pête les plombs. En 2009, il annonce la fin de sa carrière de rappeur dégoûté par les clichés de cette famille de chanteur : « J'arrête le rap dans sa forme définie dans cette pauvre France, mais je continue la musique dans son aspect général ». Pensez-vous que sa carrière fut courte ? Non, pour le bonheur de nos oreilles et de nos opinions que l'on n'arrive pas à exprimer, l'amour entre ce poète et le rap refait surface en 2012. En effet, plusieurs projets éclosent tels que Toussa Toussa ou bien une collaboration avec Orelsan en attente d'un potentiel album. Son album Transe-lucide l'emmène sur la scène de L’Olympia à Paris en 2013, et un autre album suit le pas deux ans plus tard. Et c'est l'année dernière qu'il sort son 11ème album Pacifique, actuellement en tournée dans toute la France, qui a pointé le bout de son nez dans notre chère ville Lilloise samedi dernier. Ce dernier album crée un doux mélange entre le rap et l'électro : parfait combo pour suer en concert, croyez-moi !

Disiz, seulement un rappeur ? Eh non, il s'est essayé dans de nombreuses disciplines qui restent artistiques. Acteur en 2005 dans Dans tes rêves, il occupe l'affiche. Il a aussi fait un clin d’œil à ses origines en sortant une marque de vêtement, connue pour ses casquettes, au Sénégal. Disiz va aussi se faire comédien dans la pièce de théâtre Les Amours Vulnérables de Desdémone et Othello, et auteur avec le roman René. Cet hiver, il a également tourné une vidéo YouTube aux côtés de Panayotis, l'ancien chroniqueur du Quotidien, pour annoncer la présence de ce dernier lors de la première partie de son concert à l'Olympia.

Pour finir en beauté, je vais vous faire une confidence : Disiz La Peste nous a révélé samedi dernier, que son prochain album avait déjà été enregistré. Mais chut, c'est un secret !

#concert #disislapeste #rap #aéronef #lille

0 vue0 commentaire