Un chef d’œuvre d’un chef d’œuvre

Cet article s’adresse aux derniers récalcitrants de la Queen fever. La sortie du Biopic de Queen « Bohemian Rhapsody » le 31 octobre 2018 a embaumé le monde cinématographique de son aura. Pour les quinquagénaires, on revit ses années « eighties », pour les plus jeunes on les découvre.

« Bohemian Rhapsody » est un biopic comme on les aime, comme ceux que l’on voudrait vivre. Les 2h15 de projection retracent la vie de Freddie Mercury (alias Farrokh Bulsara) et de ses paires Brian May, Roger Taylor et John Deacon. À eux quatre, ils ont formé le groupe de rock le plus prodigieux de tous les temps. Ce n’est pas ce film qui va vous affirmer le contraire. Au fil des tableaux, des pays, des concerts, des rendez-vous professionnels, des soirées, des conquêtes, la caméra suit Queen sur la route de la réussite. La tâche ne fut pas simple de recréer l’ambiance singulière que dégageait ce groupe de rock britannique. 300 000 millions de disques vendus à travers le monde suffisent à matérialiser son influence et sa réputation. Mais la question que l’on pourrait se poser avant d’aller voir le film est: comment ont-ils fait?

Le chef d’oeuvre qu’a réalisé Bryan Singer est d’avoir représenté en un seul film, une oeuvre gigantesque en retransmettant la force et l’énergie qu’a employé Queen pour atteindre les étoiles. On découvre un virtuose. Non seulement un chanteur, Freddie Mercury est également un musicien hors pair ainsi qu’un danseur et un personnage à lui-même. Au fil des années et grâce à un travail acharné de groupe, Mercury développe un style unique et versatile. La chanson qui représente à merveille son oeuvre est Bohemian Rhapsody. Cette hydre à 5 têtes musicales est la symphonie du rock britannique. L’exploit de Rami Malek (acteur de Freddie Mercury) fut de rejouer avec un mimétisme époustouflant le concert du Live Aid en 1985. Durant quelques minutes, la salle de cinéma devient la fosse du Wembley Stadium et l’écran de cinéma devient la scène où se déplacent les pas frénétiques du chanteur. Les effets de mouvements et les prises de vues des caméras reproduisent à merveille le talent de Queen.

Ce film nous replonge dans une époque complètement différente de la nôtre. Une époque exemptée des futures technologies et de leur superficialité, où on a l’impression que seul l’essentiel compte. « Bohemian Rhapsody » au-delà du chef d’œuvre artistique fait passer un message profond. À la sortie du film, le public se sent capable de pouvoir accomplir ses plus grands rêves, à la « Freddie Mercury ». Devenir tout, en partant de rien. Queen nous apprend que la beauté se trouve en soi. Que la beauté est d’affirmer son originalité malgré toutes les barrières que l’on se met et que nous met la vie. Le seul regret que l’on ressent après avoir visionné « Bohemian Rhapsody » c’est de ne pas avoir vécu à la même époque. Qu’importe le temps qui passe, Queen traversera toutes les générations et restera à jamais le meilleur groupe de rock britannique de tous les temps.

#cinéma #BohemianRhapsody #Queen #FreddieMercury

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout